Monday, April 3, 2006

Th'Chèwith : Racines de la Mémoire : Mémoires des Racines

Th'Chèwith : Racines de la Mémoire : Mémoires des Racines

By Yabdas


In http://ichawiyenautrement.chez-alice.fr/accueil.htm


Présentation

Cette étude est la première du genre, qui pose la problématique de la langue et de la grammaire chèwie et, au-delà, initie un questionnement, tout comme elle élabore une synthèse sur la culture et l'identité chèwie. Cette initiative est à saluer en tant qu'oeuvre salutaire, destinée à servir de base de travail pour toute recherche future qui se fera en ce sens.

Elle se veut, en même temps qu'un premier constat, un bilan de la situation présente de la langue chèwie. Comme tout premier essai, elle appelle de notre part lecture et analyse critique et contributive, tant au niveau de la forme que du contenu ; critiques et suggestions qui seront les bienvenues, que, non seulement nous souhaitons, mais dont nous encourageons aussi bien la multiplication que la variété.

Ce premier travail sur la langue chèwie a surtout le mérite de frayer un chemin jusque-là «inconnu» sinon occulté et «volontairement oublié» par les spécialistes en recherche sur th'mèzigheth en général. Il sera suivi d'un manuel de grammaire ainsi que d'un dictionnaire chèwi / français – français / chèwi.

Comme toute oeuvre pionnière et novatrice, ce travail ne manquera pas en outre de servir de source d'inspiration à nos étudiants et doctorants en th'cèwith (hé, oui, il y en a !), qui sauront y puiser l'élan nécessaire à leurs oeuvres futures ; des oeuvres que nous espérons aussi nombreuses que fécondes.

En effet, jusqu'à ce jour, le reproche essentiel que nous puissions nous faire était l'absence d'écrits et de production littéraire ou linguiste sur th'cèwith ; lacune désormais comblée par cette étude qui, on en est persuadé, constituera également une base de travail à des productions plus riches et plus fouillées dans tous les domaines qu'embrassent la langue et la culture chèwie : contes et légendes, poésie et théâtre, toponymes et onomastique, dictionnaire et lexiques, ouvrages pédagogiques : lecture, écriture, exercices… etc, et enfin pourquoi pas LA LITTERATURE chèwie, tout court !

C'est là un domaine où tout est à redécouvrir, recréer, inventer, puisque les dernières productions en la matière remontent au XIXème siècle et s'arrêtent, pour les plus récentes, à 1930/1960 (André Basset : «Textes berbères de l'Aurès (parler des Aït Frah», Adrien-Maisonneuve, 1961).

Depuis cette date, il y eut certes quelques tentatives, de reproduction/réédition surtout, que l'on peut compter sur les doigts d'une main, mais rien d'autre!

Le champ est entièrement en friche et tout est à faire. Friche volontairement favorisée par les uns, entretenue par d'autres, et ce, afin que la richesse linguistique et culturelle des Aurès soit sinon effacée du moins ignorée, en escomptant que le temps la gommera de l'histoire… Ces prophètes de notre malheur ont apparemment trop vite oublié l'entêtement du Chèwi et son instinct de défi et de survie !

Alors à vos plumes et n'hésitez pas à «inonder» Yabdas de vos remarques et suggestions, de vos critiques et propositions. Cela lui permettra d'enrichir et d'améliorer son travail… Et, nous tous, vous serons redevables de cette formidable twiza !

Un dernier mot sur le prix de l'ouvrage (grand format, 270 p. Prix public : 30 euros). On peut le trouver trop élevé, mais n'oublions pas que, pour un premier faible tirage, l'imprimeur a exigé son «prix», d'où le coût quelque peu excessif à la production, mais qui à l'avenir, grâce à un tirage conséquent, sera moindre et son prix de vente également.

Remarquons cependant que si le livre avait été édité en format de poche il aurait fait plus de 600 pages. Comme quoi, tout est relatif !

L’Auteur

Yabdas Amaghestan est né le 05.12.1948. Etudes primaires et secondaires à Aïn Beïda et Constantine. Part en France où il poursuit ses études supérieures à Paris VIII. Vit actuellement en Allemagne.

Polyglotte fini, l'auteur maîtrise l’allemand, l’anglais, l’espagnol et bien sûr th'cèwith et l’arabe. Mais c’est en autodidacte passionné par notre patrimoine culturel, auquel il a consacré sa vie, son temps et ses moyens, couronné par cette première étude et qui, à l'avenir, nous l'espérons, nous fera bénéficier davantage de ses recherches, dont nous saurons faire un usage aussi utile qu'efficace.

A publié :

- « le Messager des Aurès » (roman),
- « Moi le chaoui », (recueil de poésie préfacé par Kateb Yacine),
- « Les enfants des Aurès », (roman à paraître au cours de cette année).

1 comment:

shawi said...

Contact details :

e-mail : yabdas@t-online.de

Fax : 0049 6175 940 134

Adresse postale : M. B. Niermann
Hauptpostamt
61352 Bad Homburg
R.F.A.

© 2006-2012 Awal_nu_Shawi